Etape 4 – 10 juin 2009 : de Bidarray au col d’Harrieta

Nous reprenons le GR là où nous l’avions arrêté en 2008 : à Bidarray. Nous laissons la voiture sur le parking (150 m), à l’entrée du bourg.  Nous partons vers 16 heures.

Le GR est facile à trouver et bien tracé. Nous prenons d’abord la route, puis nous nous  dirigeons vers la ferme Ordaburia pour prendre un sentier bordé de gros châtaigniers. Au bout d’une bonne heure, nous passons le col Pagalepoa (450 mètres). Nous continuons sud-est et passons une bergerie en ruines, puis nous attaquons le sentier qui va mener au crêtes d’Iparla. C’est notre première journée et nous trouvons que c’est parfois un peu aérien, que ça grimpe bien.  Nous avons des petits coups de soif !  Nous sommes peut-être partis d’un trop bon pas…
Donc, nous avançons sur le flanc est de la montagne, contournons un piton rocheux. A une bergerie en ruines, nous cherchons une pierre dressée. Nous arrivons à un col herbeux (770 m). On se dirige alors vers le sud, sur la crête.

Falaises d'Iparla

Des falaises d’Iparla, vers 19 heures

 

Le paysage est magnifique. Nous dominons la vallée.  On progresse vers la crête en s’en rapprochant de plus en plus. La trace est bien visible et suffisamment à l’écart du bord de la falaise. Les marques de balisage sont assez rapprochées. Même par temps de brouillard, on ne risque pas la chute.

……………..

Nous passons près de la borne frontière sans la repérer, trop pressés de monter, sans doute.

 

Une croix au bord de la falaise

Nous passons devant une croix, mais nos notes ne sont pas assez précises pour la situer. Le paysage est toujours à couper le souffle. On voit loin très loin, à gauche comme à droite.……..

……….

…………………….

au Pic d’Iparla

Par contre, on ne peut pas manquer la borne qui marque le Pic d’Iparla, à 1044 mètres, que nous atteignons un peu après 19 heures. Pause biscuit et photos. Le temps s’est rafraîchi…

Nous continuons sur un sentier qui longe le fil de la crête, s’en écarte parfois un peu, puis se met à descendre vers le sud. On commence à chercher un endroit plat où poser  notre tente, si possible un peu à l’écart du sentier. Finalement, nous nous arrêtons au Col d’Harrietta (808 m), sous des arbres, au début du bois.

Iparla, vers le nord

.C’était une très belle après-midi. Les paysages ont comblé nos regards.  Par beau temps, la crête est facile et sans danger, même si l’à-pic est vertigineux. Nous n’avons croisé personne sur le sentier, comme si les paysages n’étaient que pour nous ce jour-là…

Depuis Bidarray, nous avons marché un peu plus de 4 heures.
Le dénivelé positif a été de 896 m et le dénivelé négatif de 236 m. Nous n’avons pas trouvé d’eau. Ce soir, nous nous rationnerons…

Publicités

A propos jeant22

Carnet de la traversée des Pyrénées par le GR10
Cet article, publié dans Année 2009, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.